Villages oubliés
     
Villages oubliés
Ce pays de moyenne montagne aux multiples villages, j'y habite. Je le connais depuis mon enfance. Je l'ai sillonné des centaines de fois, parcourant à pied, à vélo ou en voiture les routes et les chemins qui le structurent.
Pourtant, convaincu qu'il faudrait être ailleurs pour voir mieux, je le photographie peu, plus attiré par les bords de mer, la ville, les paysages urbains ou certains aspects du monde moderne.
Est-il préférable d'être loin pour s'étonner ? Je le croyais avant de réaliser cette série et de me rendre compte que le contraire était tout aussi vrai. Avant de redécouvrir ces endroits au volant de ma voiture, aux crépuscules de journées pluvieuses, ou même la nuit. Avant de retrouver ces chemins, ces villages, ces clochers, ces hameaux silencieux et de les regarder autrement. On ne croise presque personne en ces lieux que les services désertent peu à peu et où l'on trouve encore, curieusement posée au pied d'une église, une dépendance de la grande distribution.
Des câbles reliés aux maisons, une cheminée qui laisse échapper un peu de fumée emportée par une bise froide, nous indiquent une présence. Je déclenche ça et là, attiré par les lueurs de quelque lampadaire, je m'interroge: cet espace parsemé d'anciennes fermes, traversé par une ligne à haute tension qui l'ignore, cet espace assoupi dans lequel je m'égare, qui est-il au juste? Un pays perdu ou un pays oublié ?
Top