Poétique de la ville - Mouvement
     

Poétique de la ville - Mouvement

La pratique régulière de la photographie de rue m'a conduit à la réalisation de plusieurs séries sur la poétique de la ville : lignes et formes, ombres et lumières, intranquillité … Plus tard, j'ai réalisé que la notion de mouvement était un dénominateur commun à chacune d'elles.
La ville, c'est des lignes et des formes qui donnent un rythme aux images. C'est le mouvement de corps, de silhouettes et d'ombres évanescentes. Plus qu'ailleurs, les éclairages et les lumières sont changeants. C'est un endroit mouvant où la moindre surface est utilisée par des affiches, des tags, des fresques …Pour tenter de s'approprier le temps et l'espace, faire des choix dans cet univers instable, le photographe ressent plus que tout autre ce déséquilibre permanent entre passé et avenir, il redoute que le présent lui file entre les yeux : l'intranquillité de la ville se retrouve donc dans l'activité photographique elle-même.
Paradoxalement, la Photographie permet aussi de rendre compte du mouvement en le figeant et pourquoi pas de l'évoquer en montrant … l'immobilité.